!!! Atentie



 
  DA  
  
  NU  

 


Octavian-Eugen Sassu-Ducşoara
Fondation
FR


 
Menu
Maison
Le maître
Galerie
Fondation
Boutique
Nouvelles
Contact

Fondation Octavian-Eugen Sassu-Ducşoara

VAT: 18657241;
Nr.aut.: 3832/11.04.2006; 30-1/118347
Adresse: b.dul Alexandru Vlahuta, nr.61, bl.140, sc.A, ap.21, Brasov, Brasov
Banque: Transilvania
Compte: RO26BTRLRONCRT0338742201
40 - 0721.477.107
  Envoyer un message  

Fondation Octavian-Eugen Sassu-Ducşoara il vise:

1. Promotion et développement des arts, en particulier de l`art du maître Octave Eugen Sassu-Ducşoara de manière créative et responsable.
2. Initiation et application de méthodes spécifiques pour promouvoir la création littéraire de l`écrivain Ion Sassu-Ducşoara.
3. Promouvoir les valeurs spirituelles orientales et occidentales, conduisant à la libération d`êtres humains individuels ou de groupes humains des préjugés et des mentalités archaïques. Elle promeut l`amour universel, la révélation de pratiques spirituelles communes aux grandes religions qui unissent les êtres humains dans l`effort commun d`éclairer la conscience, d`atteindre l`état de salut, le nirvana, l`avec l`Absolu.
  Voir les événements, les actualités, les actions de la fondation  

Mars
14
2020
 Avec mes amies - la famille Ramba...
lis tout ...
Auteur:
OCTAVIAN-EUGEN SASSU-DUCŞOARA


Travaille dans le patrimoine de la fondation



Ion Sassu-Ducşoara

(né le 19 octobre 1975 - décédé le 19 octobre 2000)

L`écrivain Ion Sassu-Ducşoara est le premier des seize enfants de Maria et Vasile Sasu, des ménages de la commune de Purcareni, dans le comté de Brasov. À l`époque de la reine Mary, les parents de l`écrivain ont été élus `le couple le plus fumeur de 7 villages`. Mère Mary a été médaillée en tant que mère héroïne. Trois des frères de l`écrivain se sont démarqués dans le domaine de l`art:

l`acteur Constantin Sasu de Craiova


l`acteur Emil Sasu de Constanta


l`écrivain Vasile Sasu

(malheureusement parti tôt dans ce monde), qui publie la prose `Craiasa del lago` .

Ion Sassu-Ducşoara est né le 19 octobre 1915 dans la commune de Purcareni, comté de Brasov. Purcarenii est un village pittoresque au pied des montagnes de Ciucas, près de la magnifique vallée de la duchesse. Le père de l`écrivain, Vasile Sasu, un homme avec un vase, était à un moment donné le maire de la commune. L`écrivain Ion Sassu-Ducşoara a été un membre actif de la `Association des écrivains du pays Barsei` .
Depuis 1946, il est membre de la des artistes, écrivains et journalistes , dont la carte est signée par Mihail Sadoveanu .
Depuis avril 1949, il est secrétaire littéraire de l`des écrivains de Roumanie, délégué à la conférence de fondation de l`des écrivains de Roumanie . Il est secrétaire littéraire de la branche de l`des écrivains de Brasov depuis plus de cinq ans et est toujours membre du comité. En 1936, l`écrivain commence par un ouvrage en vers `Radacini` dans le magazine `Plaiuri Sacelene` du comté de Brașov. Il a collaboré avec le journal `Tribuna` à Brasov, le magazine `Education` , `Gazeta Transilvaniei` , `Sheet for the mind` , `Le cœur et la littérature de la série II` , dont l`éditeur était jusqu`à la fin de son apparition. Il a également collaboré avec `Transylvanie` et `Crang Flowers` .
Il a publié de nombreux poèmes en prose dans différentes anthologies, collections, livres de littérature, almanachs, magazines, etc. Au cours de son activité, il a organisé des dissertations littéraires, dont celle de Fagaras en 1942, intitulée ` Les grands sécateurs littéraires des écrivains de Transylvanie` , auxquelles 17 écrivains de Transylvanie ont participé et où il a pris position contre le `dictat de Vienne `.
Il a également collaboré avec le journal `New Road` avec des poèmes, de la prose et une série d`articles folkloriques, particulièrement appréciés par Ovidiu Papadima , dans l`un des volumes ` Académie d`études et de recherches sur l`histoire littéraire `. Dans le volume Dictionnaire chronologique de la littérature roumaine est mentionné avec quelques extraits du volume du folklore Dans les prés du soleil .
Dans `L`histoire de la littérature du début à nos jours`, George Calinescu l`a mentionnée aux écrivains et aux jeunes poètes. Il était membre de l `` Association Astra `, ainsi que membre du comité jusqu`à sa dissolution.
Il se sentait profondément lié à Ion Pas, Gala Galaction, G. Calinescu, Ionel Teodoreanu, Szemler Ferenc, Ion Colan, Gh. Tulbure, Valeria Braniste Caliman et Mardare Mateescu, Sextil Puscariu, Petre Homoceanu, Cheatra Child, Dan Tarchila, Grigore Cojan et Mardare Mateescu , écrivains et poètes roumains. Entre 1959-1989, il a publié divers ouvrages de nature sociale, humaine et naturelle.


Volumes publiés:

Poèmes

Maison d“édition Unirea, Brasov

Écureuil de Manea

(prose pour les jeunes), Youth Publishing House, Bucarest

La ballade des jumeaux

Maison de la création, Brasov

Folklore poétique du sud de la Transylvanie

, 1960

Dans les prairies du soleil

Edition “Maison de la creation populaire “, Brasov, 1968

La clairiere des narcisses

Edition Bractus Brasov, 1992

Le hote du matin

Edition Tipocart Brasov, 1995

Le tresor de Carole

Edition Tipocart Brasov, 1995

Le prophetique demain

Edition Transilvania Expres- Brasov, 1997

Paraboles sur l“ecran

Edition “Colline des Escargots“ Brasov, 2000
 
Quelques poèmes du - Ion Sassu-Ducşoara
DÎNER
Plangi Doamne, singur ?
În lume e tarziu
Si ceru–n ploi si vremuri
Se desfoaie.
Am sa desfac mantaua mea
De ploaie,
Ca tare–i noapte-n lume
Si Te stiu
Ca pentr–un gand
Care–ti strigase tie,
Faci haul drum
Si fumul vesnicie.

Si de–ai picat
La ceasul meu de seara,
Încing o vatra buna
De popas.
E casa Ta, ca si odinioara...
În lume e tarziu
Si nu te las.
DYOGENE
Demult , în vremuri padurete
Sub portic antic, policrom,
Barbos si singur prin piete
Batranul Dyogen cata: 'Un om !'

Dar în dogitul lui butoi
El sta si azi ca o sfidare,
Fulgerand bezna pan' la noi
Cu mucul lui de lumanare.
Invaincue
Neînvinse suie padurile–n munti
Ca vantul ce suiera–n ferigi,
Mereu în asalt îndraznind
Ca vulturii cu ochii lor sferici.

Tarana–mpletind–o, adanci radacini
Ca niste turme flamande
Pasc însasi vigoarea strabunilor mei
Tanjind dupa vremuri mai blande.

Neînvinse umbla padurile–n munti
Ca ceturile dese si sure.
Frunzisul cand suna-i poemul bunilor mei
Strarniti din strafund de padure.

Scanteietoare suie padurile n munti
Ca strigatul vremilor mele.
Cantarea lor tanara inunda în timp
Ca apele fluviului, grele.
Escargot
Cabana–si cara singur
Modest si ganditor.
Traieste filozoful
Pe propriu–i picior.
De–nalta periscoape
Nainte si–napoi,
Sfideaza spatiul, timpul,
Trecand pe langa noi.
CROCHIU À L`ARRIÈRE
(du volume La clairiere des narcisses (1992))
Din tarcurile noptii
Cad stelele în dungi
De salti picioru–n culme,
Usor crezi ca le–ajungi.

Dar ele–n traiectorii
Se tes peste Brasov
Si colo jos, în salbe,
Ard galben, roz sau mov.
L`HOMME DU TRÔNE
Sedea în scaunul puterii
Peste un palc, omul tacerii.
Mai–marii socoteau, pe drept,
Tace adanc, e un întelept,
Cum ne povatuie degrab
Talcul proverbului arab.
Floare, ganganie sau pom
Îl stiau om, ca orice om,
Cand schiopatand intra–n odaie,
O batranica cu o foaie.

- Om bun, trufia n-a luat aminte
Porunca noua si cuminte !
Omul din jilt, ( i–a nazarit ?)
Nici n-a clipit, nici n–a clintit.
- Asa ? Se–nversuna muierea,
Ma scoti afara cu tacerea ?
Ce–mpungi cu–orbitele în ceata,
Doar ti–am vorbit fata la fata ?

Cand îl smuci de bracinari,
Se rasturna de pe spatar.
Tacutul teapan ca o lada
Suna ca omul de zapada,
Iar cand îl scutura de–o mana
Cazu o traista de tarana.
- Cum, esti doar bulgare de lut ?
De necrezut, de necrezut !

Cand inima–ti deschizi unui tacut
Vezi daca nu–i omul de lut ? ! …
AMI
(du volume Paraboles sur l“ecran (2000))
Un vierme, parasind culcusul,
zorea pe trunchiul neted cu urcusul.
Marul în parga, sus pe creanga,
Se clatina în varf ca o talanga.

- O, fiule – al livezii, îti ofer
Prietenia mea, un giuvaer
Ca unul ce adulmeci înaltimile,
Desprins cu verbul si cu stimele,
Tu stii al prieteniei pret
Si–aroma de altoi sau paduret.
Probabil chiar pe Cicero îl stii,
Tribunul marei prietenii,
Ori geometrul care–n stih de aur,
Prietenia si–o facu tezaur.
De–aceea jur, de dragul tau, vecine,
M–as cuibari alaturea de tine
Si fara preget mi–as croi o borta,
Cat mai lipit de vegetala ta aorta.

La vorbe – urzite cu citate dese,
Cugeta marul: ce sentimente–alese !
Deci zvarcolindu–si în inele dindaratul,
A disparut în miezul bun, cumatrul,
S–a înstapanit în casa omului,
De parca însusi era fiul pomului.
Ba, pe furis taie de sub sudura
Chiar firicelul lui de legatura,
Încat lipsit si rupt de seva mama,
Ne mai fiind de nici o zeama,
La–ntaiul vant cazu pe jos
Un mar zbarcit si gaunos.

- E clar, frunzisul sopti,
Gandind la declaratiile–i ferme
Ce soi de prietenie poate fi
Între un mar si–un vierme ?!
PARABLE
Semenul meu,
Între talhari a cazut
Si-l coplesira loviturile lor
Dar ranile lui nu se vad.

Sunt mult mai imense si-adanci
De cum pilda le stie...
Si zace lovit între semenii lui,
Dar nici un samarinean milostiv,
Pe drumul de la Ierihon
Nu coboara
Cu un miraculos untdelemn.

La ce bun ?
O trauma psihica,
Cu-acest unguemt nu cedeaza !
Talharii,în pas cu stiinta
Tehnica lor, uluitor si-o perfectionara
Si ei îsi cunosc meseria !

Semenul meu
Între talhari a cazut
Si-l coplesira loviturile lor.
Zace lovit între semenii lui,
Dar fiecare trece ferit
În seaua
Mult mai comoda
Decat un risc iminent.

Talharii au mana abila
Si lunga...
Sa te pui rau cu ei
Pentru o parabola,
Fie ea chiar si divina ?

Si totusi,
Daca nici un samarinean
Nu risca macar un strop de iubire
Moare semenul meu.
JARDINS
Mi-apropii uimit gradinile de sus.
Curg în vibratii cate s-au tot dus
Si-nnmugurind petale saparate,
De toate rastignirile sub luna
Materia, mahnita, se razbuna.
Udate au fost cu lacrimile toate
Atatea desfrunziri cate trecura.
Cu toamnele ce le-am cules pe rand,
Mereu, nedeslusita lor faptura
M-a strabatut. Iar eu, sperand, sperand,
Mi-apropii uimit gradinile de sus.
O, fi-vor toate, cate s-au tot dus ?
Crucifixion
Si a cazut un fulger
Sau steaua, nu mai stiu,
Suceste bine cheia
Si strange-te-n sicriu.

Nu mai te îmbie vremea
Si nu mai creste-n prunci
Decat cu pogorare
În bice si porunci.

De-atat belsug de grindini
Cate–au cazut de sus,
Un bici e orice fulger
Si sta sub bici Iisus.

În mohorat pretoriu
Cloceste bezna goala.
O rastignire noua
Si iar... Pilat se spala !

Parelnic glasu – asuda,
Precipitat sub bolti
Si iar albeste – un ranjet
Încremenit pe colti.

În lipsa de–orice pricini
Si–n lipsa de calai,
Luati–l, preamariti–l
Si rastigniti–l voi !

El, din cutitul crucii
Înduiosat de toti :
O, Tata ! Aceeasi pleava
De farisei si hoti !



  Politique de confidentialité et cookies  


Tous droits réservés.
Aucune partie de ce site ne peut être reproduite, stockée ou
transmise sous quelque forme ou de quelque manière que ce soit, par voie électronique, mécanique,
par photocopie, enregistrement. ou autrement, sans
l`autorisation écrite d`Octave Eugen Sassu-Ducşoara.

created by aur29071982



www.sassu-ducsoara.ro
2020
Nous utilisons des fichiers de cookies UNIQUEMENT pour personnaliser et améliorer votre expérience sur notre site. Nous n“utilisons PAS d“outils de suivi ou d“autres scripts de suivi tiers.
Nous avons mis à jour nos politiques pour intégrer les dernières modifications du Règlement (UE) 2016/679 - RGPD sur la protection des personnes à l“égard de traitement des données personnelles.
En poursuivant votre navigation, vous confirmez que vous acceptez l“utilisation de cookies.
Politique de confidentialité et cookies
  Proche